Alliages de nickel en environnements corrosifs

Si vous travaillez dans des environnements chimiquement agressifs, nous disposons d’une gamme d’alliages de nickel polyvalents qui résistent aux procédés complexes et au traitement du flux de déchets. En outre, ils font preuve d’une incroyable résistance à certains composants chimiques. Par exemple : comparé à l’acier inoxydable, ils sont moins sujets à la corrosion sous contrainte, à la piqûration, au fissurage et autres, au contact d’une solution chauffée de chlorures.

Les informations suivantes serviront de guide rapide pour un usage adéquat de certains alliages de nickel en environnements corrosifs. Il serait judicieux de contacter nos experts à NeoNickel pour une discussion plus approfondie de votre situation.

Les performances des alliages de nickel

Il existe évidemment une grande diversité d’environnements au sein des industries utilisant des procédés chimiques. Toutefois, il convient de dire que la performance des matériaux métalliques utilisés dans ces processus sera évaluée en fonction de leur niveau de résistance à une liste comparative d’acides non organiques agressifs. Les éléments les plus importants de cette liste sont probablement les acides sulfurique, chlorhydrique et fluorhydrique. De plus, vous évaluerez probablement les effets des ions ferriques et des autres résidus.

Le nickel et ses alliages sont les métaux ayant les plus hauts niveaux de résistance à la corrosion dans certaines solutions caustiques. Généralement, un niveau élevé de teneur en nickel garantit un faible taux de corrosion. Cette résistance est due à la formation d’hydroxydes de métal et de sels insolubles qui ralentissent la vitesse de dissolution.

Où utiliser de préférence les principaux types d’alliages de nickel ?

Examinons ces alliages en référence à leurs principaux éléments d’alliage. Le nickel lui-même est généralement utilisé pour les solutions caustiques. Le nickel-cuivre est utilisé pour les solutions réductrices douces comme l’acide fluorhydrique. Un alliage de molybdène serait adapté à un média hautement réducteur.

Le choix du nickel, du fer et du chrome convient aux solutions oxydantes, tandis qu’un alliage de nickel-chrome-silicium convient mieux aux solutions super oxydantes. Enfin, l’alliage de nickel-chrome-molybdène semble assez polyvalent pour supporter tous ces environnements.

L’utilisation de cuivre, de molybdène ou de tungstène dans un alliage aide à renforcer les qualités de résistance intrinsèques du nickel et contribue à le fortifier de manière significative. D’autre part, le chrome contribue à la formation de films de passivation qui entravent le processus de corrosion. Dans un environnement hautement corrosif où ces films ne peuvent pas être utilisés, le silicium représente le meilleur choix de protection grâce à son aptitude à former des oxydes protecteurs.

Discuter plus en détail avec NeoNickel

Cette introduction aux alliages de nickel présente leurs propriétés et utilisations et ne constitue qu’une amorce pour une discussion plus détaillée qui traitera de vos exigences particulières.

Par conséquent, pour un résultat plus adapté, vous devez discuter avec de véritables experts en la matière. Depuis plus de trente ans, nous fournissons des solutions d’alliages haute performance aux principales compagnies européennes. Pareil bilan prouve que nos métallurgistes comprennent parfaitement les exigences uniques et particulières des environnements difficiles dans lesquels nos produits sont utilisés. Nous pouvons fournir des produits de qualité sous forme de plaques, de feuilles, de barres ou sous toute autre forme.